Voyez comme on danse

Emportées par le temps, les choses du monde où nous vivions étaient assez simples, et elles étaient compliquées : ce qui a été n’est plus ; et ce qui a été, ne fût-ce qu’une fois et pour un seul instant, a pourtant été pour toujours. Rien de ce qui est apparu dans le temps ne peut disparaître dans le néant. Tout ce qui fait semblant d’être ne cesse de s’en aller. Et rien de ce qui a été ne peut être effacé.

Voyez comme on danse, Jean d’Ormesson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s