Lulu femme nue

Etienne Davodeau

J’ai découvert que le récent film « Lulu, femme nue » était tiré d’une bande dessinée en flânant dans les rayons d’une librairie spécialisée. Je ne suis d’ordinaire pas une lectrice de BD, mais je me suis laissée tenter par celle-ci, curieuse et attirée par le résumé :

Abandonnant mari et enfants, Lulu décide de ne pas rentrer à la maison. Elle n’a rien prémédité. Ça se passe très simplement. Elle s’octroie quelques jours de liberté, seule, sur la côte, sans autre projet que de savourer pleinement, et sans culpabilité, cette vacance inédite.
Presque surprise par sa propre audace, elle rencontre de drôles de gens qui sont, eux aussi, au bord du monde.
Grisante, joyeuse, dangereuse et cruelle, l’expérience improvisée de Lulu en fera une autre femme…

Les amis de Lulu sont rassemblés un soir, sur la terrasse de sa maison, et l’un d’entre eux raconte ce qu’a vécu Lulu au cours de ces quelques jours.  « De ce qui est arrivé à Lulu, je ne peux vous raconter que ce que je sais. » Ainsi commence la BD. On découvre Lulu, une femme introvertie, qui a l’air peu sûre d’elle, passant un entretien d’embauche alors que cela fait quinze ans qu’elle ne travaillait plus. Elle a la tête enfoncée dans les épaules, le regard fuyant. En sortant de cet entretien, dont on imagine que ce n’est pas le première échec, elle appelle chez elle et annonce qu’elle ne rentre pas. Pas ce soir. Elle rentrera demain. Et elle trouve un hôtel où passer la nuit.
On voit bien qu’elle ne sait pas trop pourquoi elle a décidé de ne pas rentrer, pourquoi elle est dans cet hôtel. Elle n’a aucun projet. Elle est fébrile, timide. Au final, elle a juste besoin d’une bouffée d’air nouveau, besoin de casser les codes de son quotidien qu’on devine pas très gai.
Lulu apprend alors à raconter sa vie, ce qui va et ce qui ne va pas, à une inconnue. Elle accepte cette main tendue, qui l’amène par la suite un peu plus loin, sur la côte. Lulu va déambuler, sans but aucun, se laisser aller à de nouvelles rencontres, se laisser porter par l’inconnu. C’est une nouvelle liberté. C’est courir comme une folle avec un chien croisé sur son chemin, c’est passer la nuit sur un banc car elle n’a pas un sou, c’est se lier d’amitié, d’amour avec des personnes rencontrées par hasard.

J’ai aimé cette sensation de besoin de renouveau, de découverte, de rencontres. Ces jours sont une parenthèse salvatrice dans la vie de Lulu. Et je pense que ce besoin de se couper de tous ses repères, de ses habitudes, ce qui constitue sa vie, est un besoin humain. S’ouvrir à l’inconnu permet aussi de cerner l’essentiel. J’ai aimé cette femme qui se prend en main, cette remise en question bénéfique. J’ai par contre peu adhéré à la fin de cette histoire. Je ne vois pas comment son mari, portrait-type exécrable de l’homme misogyne, alcoolique, colérique, ne respectant pas sa femme, ne s’occupant pas de ses enfants et vivant la plupart du temps sur son canapé entouré de déchets de bouteilles, je ne vois donc pas comment il serait censé changer un tel comportement si rapidement, alors que lui n’a pas effectué cette « retraite » loin des siens, n’a pas fait un cheminement personnel pour prendre conscience de certaines choses.

Il paraît que le film est très bien, très différent aussi de la BD aux dires de la libraire… Je le regarderai à l’occasion car c’est un portrait de femme qui m’a plu.

 

Publicités

6 réflexions sur “Lulu femme nue

  1. J’ai adoré le film mais pas lu la BD … je ne suis pas trop BD, voire pas du tout mais les dessins sont très beaux.

    • Il faudra que je voie le film ! Je lis très, très peu de BD, mais j’apprécie de temps en temps. Ce qui me fruste surtout, c’est que ça se lit beaucoup trop vite.

    • J’ai lu pas mal de critiques positives sur Les ignorants, mais de prime abord ça ne m’attire pas… Le côté documentaire, sans doute ? Chute de vélo, je ne connais pas, je regarderai à l’occasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s