Onéguine #4

Onéguine : suite et fin. Les années ont passé. Onéguine revient passionnément vers Tatiana, empli de remords et de regrets. Mais Tatiana est désormais mariée. La douleur est grande face à ses sentiments pour Onéguine toujours intenses.

Il est blême comme un cadavre.
Pas un chat dans le vestibule.
Il entre, il va plus loin. Personne.
Il ouvre une porte, et soudain
Que voit-il, qui le pétrifie ?
La princesse est là, devant lui,
Vêtue sans la moindre recherche,
Pâle, elle relit une lettre ;
Sa joue repose sur sa main ;
De ses yeux coule un flot de larmes.

Voici le pas de deux final. J’ai choisi de vous montrer la version réunissant Isabelle Ciaravola et Hervé Moreau qui est, selon moi, l’une des meilleures. Ciaravola interprète le rôle de Tatiana avec une force et une émotion grandioses.

Et le bonheur était si proche,
Si possible…

Alexandre POUCHKINE, Eugène Onéguine

Ces quatre billets sur Onéguine et Pouchkine sont aussi ma première participation au challenge « Des mots et des notes » organisé par Anne.

Voir aussi mes billets précédents : Onéguine #1, Onéguine #2, Onéguine #3

Source video
Publicités

3 réflexions sur “Onéguine #4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s