Onéguine #3

Quelques lignes de Pouchkine encore pour aujourd’hui…Plusieurs jours que j’ai vu le ballet, et la passion, le désespoir, l’intensité qui le composent m’habitent encore. Une merveille, vous dis-je.

Onéguine à Tatiana :

Mon idéal perdu, c’est vous.
Je vous aurais demandé d’être
La compagne de mes jours sombres,
La preuve que le Beau existe,
Le peu de bonheur qui m’attend.
Mais suis-je fait pour le bonheur ?
Mon âme lui est étrangère.
Votre perfection me désole,
Car j’en suis tout à fait indigne.

Je vous l’ai dit, (re)lisez Pouchkine !!

Source vidéo

Publicités

3 réflexions sur “Onéguine #3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s